1.888.269-5270 | gaetan.boulay@canadachangmin.com

La recherche

La technologie utilisée | Nos produits | La recherche | Les produits Nutraceutiques

 

L’avenir du bois de velours dépend de la recherche
Par le docteur Binh Nguyen-Quoc,  de la compagnie Canada Changmin Nutraceutique.

Pour sortir de la crise que vit actuellement l’industrie des bois de velours, les compagnies nutraceutiques recherchent des chemins sûrs. Un de ces chemins, est l’investissement à long terme, l’investissement dans la recherche scientifique.

Pour éviter de dépendre seulement de la Corée du sud pour la mise en marché des bois de velours, les producteurs développent petit en petit le marché dans les pays industrialisés comme les États-Unis, le Canada et en Europe. Cependant, pour développer l’habitude de consommation de produits pharmaceutiques dans ces pays, les acheteurs exigent des preuves scientifiques sur les effets bénéfiques d’un produit encore mal connu. On identifie de plus en plus de produits actifs à l’intérieur des bois de velours.Pour éviter de dépendre seulement de la Corée du sud pour la mise en marché des bois de velours, les producteurs développent petit en petit le marché dans les pays industrialisés comme les États-Unis, le Canada et en Europe. Cependant, pour développer l’habitude de consommation de produits pharmaceutiques dans ces pays, les acheteurs exigent des preuves scientifiques sur les effets bénéfiques d’un produit encore mal connu. On identifie de plus en plus de produits actifs à l’intérieur des bois de velours.

 

Pour réussir à commercialiser des bois de velours dans les pays industrialisés, nul doute, il faudra faire la preuve de leurs qualités naturelles pour le maintien d’une bonne santé. Ces arguments doivent être appuyés par des tests cliniques, par des essais standardisés et spécialisés sur les composants actifs que contiennent les bois. L’expertise dans la recherche est devenue indispensable pour les compagnies de fabrication de bois de velours. Au Québec, la compagnie Canada Changmin s’associe avec l’Institut des Nutraceutiques et des Aliments Fonctionnels (INAF) et la compagnie Atrium pour développer de nouveaux sous-produits à partir des bois de velours. Les tests cliniques ainsi que la standardisation des éléments actifs aideront à convaincre les consommateurs mondiaux. Avec son vaste réseau de distribution de produits nutraceutiques de haut de gamme, Atrium a choisi les produits « Wapifor » de Canada Changmin pour conquérir une grande part des marchés mondiaux.

agnies NeXCell BioSciences inc., qui se concentrait actuellement sur le colostrum bovin, et Canada Changmin Neutraceutique Co. Ltée, pour sa biomasse de bois de velours, deux compagnies supportées par le CQVB, est intervenue le 6 août dernier. Bénéficiant d’un financement de 50 000 $ respectivement de Canada Changmin et du CQVB, NeXCell développera à l’aide de sa plateforme technologique innovatrice et en partenariat avec Canada Changmin, un procédé devant amener à la caractérisation de nouveaux ingrédients actifs dans les domaines des cosméceutiques et des nutraceutiques issus de la biomasse des bois de velours des cervidés.

NeXCell conclut un partenariat de recherche et de commercialisation avec Canada Changmin Nutraceutique
.
(Communiqué de presse complet en format PDF)

  • Bois de velour

    Slide background
    Slide background
    Slide background